Les lecteurs qui connaissent le loup et l’agneau savent-ils que La Fontaine s’inspira d’Esope ? Le maître du maître est plus qu’un maître. Inspirons nous en en contant l’histoire du coq qui n’avait pas réponse à tout.

L’histoire se passe au village. Dick, le chien de la maisonnée est l’ami le plus proche des maîtres humains. Il accompagne le maître à la chasse, veille sur la maison, joue avec les enfants. Bref, qui l’a vu, a vu ses maîtres. Voilà que la famine arrive. Dick dépérit. Dick a faim. Au détour d’un de ses tours, il tombe sur le coq de la basse-cour…

Le coq n’a pas de nom. Il n’est pas assez proche des maîtres. Dick l’agresse

  • Eh ! C’est toi qui importune mes maîtres la nuit, en les empêchant de dormir. Pourquoi fais tu ça ? je m’en vais te châtier. En te dévorant…
  • Grand Dick, si je chante, c’est pour leur être utile. Grâce à mon chant, ils se réveillent et peuvent vaquer à leurs valables occupations. Dick, toi et moi poursuivons le même objectif…
  • Hummmm. Bon, tu sais bien que l’inceste chez les humains est interdit. Et toi tu le fais allègrement. Ta mère, tes sœurs, tu ne regardes pas. Tu y vas. Pourquoi fais tu ça ? je m’en vais te châtier. En te dévorant…
  • Grand Dick, là encore c’est pour l’intérêt de nos maîtres. Faire ça me permet de leur fournir beaucoup d’œufs. Et par ces temps de famine, c’est plutôt bienvenu. Non ?  Dick, toi et moi poursuivons le même objectif…
  • Tu as apparemment réponse à tout. Essaye un peu de répondre à cette question. Pour quelle raison devrais je rester affamé alors que tu te pavanes là devant moi?

Le coq se tint coi. Dick se jeta sur lui. Pendant qu’il mangeait il murmura

  • Coq, toi et moi poursuivons le même objectif : me nourrir…

 

Moralité : Si tu es faible, évite de traîner auprès des puissants. Le droit, la justice dépendent souvent des puissants…

 

 

Ce format adopté par Jean d’Andjeng se base sur la prose sur le modèle des fables d’Esope. Par opposition à ses précédentes fables en vers sur le modèle de La Fontaine.

Retrouvez l’ensemble des fables

Retour à l'accueil