Miss C, qui nous entretiendra régulièrement des films récents qui l'ont marquée, nous livre son ressenti, tant sur le fond que la forme, sur le film Paterson, sorti en Décembre 2016. Lisez plutôt...
 
Paterson raconte une semaine dans la vie de Paterson, qui vit à Parterson, lit du Paterson et conduit un bus sur la ligne Paterson 43.
Paterson, c'est surtout la tranche de vie d'un poète. 
Jim Jarmush nous démontre ici son « goût pour les moments non dramatiques de la vie ». Avis aux amateurs de films d'actions, de suspense et de rebondissements en tout genre, s'abstenir. Ce film est calme, doux et transporte son thème autant par le scénario que par la forme qu'il prend.
 
Chaque jour de la semaine, Paterson met sa montre, se lève, retrouve son travail et son bus et écrit. Il écrit dans son carnet secret, ce que sa vie quotidienne lui inspire et lui souffle. Ses poèmes courts et simples, nous rappellent que la poésie est partout et accessible à tous. 
La vie quotidienne de Paterson est partagée entre son amie, Laura et son bouledogue Marvin. Laura est artiste et sa créativité connaît un fil rouge, des motifs arrondis noirs et blancs, quelque soit le support travaillé. Cet aspect graphique habille le film, véritable assonance esthétique.
Tous les soirs, Paterson se rend dans un bar voisin, après avoir promené Marvin, ce lieu de rencontre et de vie est une scène où se déroule les drames simples de vies ordinaires. Ces catharsis ne nourrissent pas ses poèmes mais sa vie de couple. Et c'est comme cela que l'on voit défiler devant nos yeux Roméo et Juliette, Le Joueur d'échec, ...
Contrairement à la structure des poèmes de Paterson, celle du film est très stricte, rythmée par les rituels des jours de la semaine qui s'égraine. Cette complémentarité de structure donne une harmonie légère et efficace pour mettre en exergue la beauté du quotidien.
 
Visuellement, ce film est travaillé en finesse. Il connaît quelques longueurs qui servent si bien la contemplation, souvent inspiratrice des poèmes de Paterson. Le processus de création de poème est partagé avec le spectateur par l'écriture directe sur la pellicule. Ce moment intime est livré avec pudeur et simplicité, renforçant le contenu de ce qui est partagé.
Ce film est pour moi émouvant et porte des messages d'un optimisme débordant... On attire ce que l'on est et la vie trouve toujours le moyen de nous apporter ce dont nous avons besoin.
 
SI vous ne l'avez pas vu, il n'est pas trop tard...
Retour à l'accueil