Principe : Exercice de style consistant à écrire un texte qui fait sens avec 10 mots imposés

 

Les dix mots de la semaine sont : prévenir - bienvenu - sœurs - course - cadre -administratifs -fruits -pressée – Carrefour - Résolument

 

Que va t'elle faire maintenant ? Cela fait maintenant quelques mois que c'est arrivé. Celui dont elle ne veut plus prononcer le nom est parti. Comme ça, sans prévenir. Ce n'est pas qu'elle n'avait rien vu venir, mais elle avait assurément marqué le coup. Elle a ruminé. Elle s'est interrogé. Elle sait qu'elle réfléchit beaucoup trop. C'était y a quelques mois. Depuis il n'y avait rien eu de sérieux. Ou peut être si, mais pas comme elle voulait. Cela avait été bienvenu. Lui avait permis de s'évader un peu. Mais ce n'était pas comme elle voulait. Et puis ses proches, sœurs et copines, avaient su être être là.

 

Que va t'elle faire maintenant ? Maintenant qu'elle va mieux. D'abord prendre soin d'elle. Elle s'est sérieusement mise à la course à pied, et après sa première course achevée avec succès, elle commence à avoir des objectifs. Ensuite professionnellement, ce qu'elle fait est bien. Mais elle veut plus. Elle veut plus loin. Et s'il faut partir, elle partira. Son cadre, ses amis, ses sœurs lui manqueront. Mais elle partira. Quelques détails administratifs à régler, et s'il faut partir, elle partira. Ce n'est pas à tout. Elle va commencer à préparer l'étape d'encore après. Investir dans la terre et voir en pousser les fruits. Pour elle, pour sa famille, pour son pays. Ce sera sa pierre à l'édifice. Le reste viendra. Le bon. Avec une famille. Elle n'est pas pressée. Elle est jeune. Elle est belle. Elle n'est pas pressée.

 

Et si elle a des doutes ? Elle sait qu'il est là. Pour elle. Et même si ce n'était pas ce qu'elle voulait, elle sait qu'il sera là pour elle. Toujours. Comme il dit. Et même s'il n'est pas là. Elle est assez forte. Ça va aller. On est à la croisée des chemins quand devant un carrefour on a plusieurs chemins devant soi. Elle sourit. Résolument, elle a choisi. Elle s'avance. Demain sera bien.

 


 

Retrouvez les autres articles de la rubrique

Retour à l'accueil